0

Sur un petit forum sur lequel je suis inscrit, j’ai lu le témoignage effarant d’un expérienceur :

Pour faire court, cette personne fait des rêves lucides depuis toujours, toutes les nuits dès l’endormissement. A tel point qu’il a toujours pensé que tout le monde dormait ainsi. Quand il a su que ce n’était pas le cas, il est allé voir un thérapeute spécialisé dans le sommeil et les rêves.
Ce thérapeute lui a révélé que ce qu’il vivait étaient des voyages astraux, et il lui a proposé de le lui prouver : en rêve lucide, il devait prononcer le mot « Arane », ce qu’il fit le soir même.
Il s’est alors retrouvé face à son thérapeute qui lui a donné une statuette. Le lendemain il est retourné voir son thérapeute, ce dernier lui a demandé « Tu l’as ramenée? », et il a sorti de sa poche une statuette identique à celle que son patient avait vu en rêve.

J’ai hésité avant de vous transmettre cette info. Si vous n’êtes pas expert, ne le faites pas. J’ai tenté 2 fois cette expérience, la première tentative a été courte, et la 2e a bien calmé mes ardeurs.

Voici la 1ère:

J’ouvre une porte, j’entre dans un couloir… « Qu’est-ce que je fais là? ». Ça ressemble à un couloir d’école. Il y a des gens au bout, je me dirige vers eux. Visiblement ils sont jeunes. J’entends « C’est qui lui? » et « Ah ben ça promet ».

Arrivé à leur hauteur, je constate qu’il y a un homme plus âgé (le directeur?) qui me dit : « Ah vous êtes là! Venez, je vais vous présenter ». Je dois surement ressentir ce qu’un remplaçant de collège ressent à chaque nouveau remplacement. Je l’accompagne jusqu’à la porte d’une salle de classe qu’il ouvre pour moi.

A ce moment je me souviens « Rêve lucide », et « Arane » que j’ai tant envie de tester… Il faut que je me concentre. D’abord dissiper le rêve.
Je dis alors au directeur et à tout ce qui m’entoure « Disparaissez » en faisant un geste de la main.
Là le directeur me regarde, ahuri, avec de grands yeux tout ronds…
« Disparaissez » je répète.
Immédiatement le noir complet autour de moi. Bien je vais pouvoir travailler.

Comme la dernière fois, j’exerce une légère pression, je tombe vers mon corps physique puis je me sens remonter et me positionner à la verticale. Mais, comme je suis allongé sur le côté, je ressens un peu mon corps physique et mon corps astral est dans la même configuration. J’arrive quand même jusqu’à la position verticale.

Je suis sorti mais je suis dans le noir.
Aucune importance, j’ai un objectif, je murmure immédiatement le mot magique « Arane… Arane… Arane… ».
Alors pour la 1ère fois (mais pas la dernière) je me suis senti porté par une force inconnue à laquelle je me suis abandonné, me laissant me déplacer sans aucun contrôle, très vite, très intensément; je sentais les vibrations couler le long de mon corps. Je continuais à murmurer « Arane », j’avais l’impression que d’autres le murmuraient aussi en cœur. Il faisait noir mais j’ai cru apercevoir quelques lumières çà et là. Je me rappelle même d’un effet lumineux type « lens flare ».
Sur l’instant j’ai pensé que mes paupières physiques n’étaient pas fermées et que la lumière du jour filtrait au travers de mes cils (mais à mon réveil j’ai vu que c’était impossible puisque j’étais tourné vers le mur et le store du vellux fermé au maximum ne laissait passer aucun rayon lumineux. Le voyage a duré une bonne 10aine de secondes

Une fois le voyage terminé, je flottais et descendait lentement au milieu d’un chœur de cathédrale, sans réussir à me mouvoir. C’était assez sombre, mais il y avait quelques lumières colorées, genre vitraux, et il régnait une grande sérénité. J’ai aussi nettement entendu un chœur musical. J’ai pensé que c’était le réveil en mode radio. Mais non… car le réveil a sonné juste après ça et la musique n’avait rien à voir avec ce que j’entendais.

Je n’y suis resté que quelques secondes avant que le réveil ne me ramène : Ô réveil je te hais!

A ce jour je n’avais lu que très peu sur le Voyage Astral. Mais ça faisait 2 fois que je me retrouvais incapable de bouger, et rien à voir avec la paralysie du sommeil dont j’ai été victime dans d’autres expériences ultérieures. C’est comme si dans ces expériences j’habitais un autre type de corps que je suis incapable de contrôler. Plus tard j’ai appris que nous avions plusieurs corps énergétiques, comme des poupées russes. Ce corps là est différent de ceux que je connaissais jusque là, corps physiques et subtils inclus : j’essayais de bouger les bras mais je n’avais pas de bras, les jambes, mais je n’avais pas de jambes, la tête mais j’avais énormément de mal à focaliser mon regard où je voulais. J’ai accepté l’éventualité d’avoir, lors de ces 2 expériences (la 1 et celle-ci), quitté le corps astral pour un corps plus subtil encore, un point de conscience qui transcende l’espace et le temps peut-être…

Autre point : J’ai lu plus tard chez R.Monroe qu’il existe des écoles pour les voyageurs… Je m’en suis voulu de n’avoir pas poussé le rêve lucide initial plus loin pour voir où ça m’aurait mené.

0