0

Ce matin, une sortie assez décousue qui s’est transformée en VA ou plus probablement en RL… impossible à définir comme souvent.

Je m’ « éveille » encore allongé dans le lit. Je me sens flotter, encore à l’intérieur de mon corps (ou légèrement au dessus). J’ai néanmoins quelques doutes quant à mon état réel: mon corps physique est-il endormi? est-ce juste une sensation éprouvée par mon corps ou suis-je en train de sortir de ce dernier?
Je décide de bouger mes membres, je les sens bien flotter… S’il s’agissait de mes bras physiques ils seraient passés à travers le matelas. Plus aucun doute. Je me lève sur le côté et je vois les draps défaits, le lit est vide.
La sensation est curieuse, je sens comme du vent sur moi. Et ce qui m’entoure est plutôt ocre et instable. Ca ressemble à ce que Frodon voit quand il met l’anneau autour de son doigt.

J’avance dans la chambre, je me regarde dans le miroir. Je me vois, mais mon visage commence à se transformer en un visage démoniaque. Je n’ai pas peur, je bloque la transformation car je sais que je ne suis pas un démon, et mon visage redevient normal.

Je lève la main en demandant à mon guide de m’emmener où il veut. Sensation de mouvement.

***clic*** (changement d’état et de lieu)

Je suis toujours dans une chambre, mais celle-ci a une double porte vitrée ouverte donnant sur l’extérieur. Je sors.
C’est un bord de mer, verdoyant, très beau, très ensoleillé… Cette douce brise est très agréable. En face de moi je devine le tombant d’une falaise. Une route mène à un regroupement de maisons au loin sur ma gauche. Je décide d’y aller.
En un éclair je suis à l’intérieur d’une maison, ou un bateau, je ne sais pas bien.
J’arrive près d’une famille, je leur parle mais ils ne me voient pas. La fille se penche pour ouvrir un robinet mais n’y arrive pas, alors je l’ouvre pour elle. Je crois qu’à partir de là ils m’ont vu.
Il y a eu dialogue assez long mais le contenu m’a échappé au réveil. Je me rappelle juste avoir demandé où nous étions, on m’a répondu « au Portugal ». (je n’y suis jamais allé, mais l’environnement pourrait correspondre).
Je quitte cette famille.

***blanc***

Je reprends conscience devant la mer. Je veux aller en face, alors je tente de m’envoler… La facilité avec laquelle je décolle me déconcerte. Du coup, grisé par les sensations, je me mets à voltiger dans tous les sens, en riant.
Jusqu’à ce que je perde confiance, et … je tombe…
Paniqué, j’appelle « Hariel ». Mon ange selon la Kabale et ma date de naissance.
Mes mains deviennent alors lumineuses, comme envahies d’une énergie d’un blanc éclatant, qui s’étend…

***clic***

Hariel (?) se tient au milieu d’un néant blanc immaculé. Mais son look me surprend. Il a une armure intégrale de couleurs Violet et Rose, son visage surmonté d’un casque est recouvert d’un masque inexpressif.
C’est curieux mais après quelques recherches je peux affirmer que son casque + masque ressemblaient à celui du chevalier des Gémeaux dans les chevaliers du zodiaque à la différence qu’il n’y avait qu’un visage, bien placé de face (contre 1 de chaque côté pour le chevalier du zodiaque) mais la forme était très comparable. Ce qui est curieux aussi c’est que je suis effectivement Gémeaux.

Le chevalier du Gémeau dans « les Chevaliers du Zodiaque »

Comme j’ai un doute sur son identité (je pensais voir un ange et non un chevalier en armure), je le saisis et je lui dis avec conviction qu’il n’est pas Hariel. En disant cela je vois son visage devenir démoniaque (encore une fois).
Il se défend en réaffirmant son identité puis fini par me dire « Ne le nourris pas », je comprends qu’il parle de mon ego.
Cela a l’effet qu’il escomptait puisque je me radoucis, le lâche, en m’excusant. Son visage redevint normal.

La suite est un peu floue… Il y a eu une conversation assez longue mais les détails ont été oublié lors de la phase de réveil.
Je me souviens lui avoir demandé si tout ceci était réel. Il m’a répondu que tout était dans mon cerveau (il a utilisé des termes techniques comme « neuropeptides » entre autres). Et il a ajouté cette phrase surprenante « En te disant cela je suis sûr que je te rends service ».
Evidemment je ne voulais pas le croire, je lui disais aussi que je ne pouvais imaginer qu’il n’ y ait rien après la mort.
Puis, dégoûté du tournant de la conversation, je finis par lui dire qu’il fallait que je m’en aille…

Sensation de réveil… Des images hypnopompiques m’apparaissent, je vois un ami qui me dit que j’ai réussi à rêver, et que, d’ailleurs, je rêve toujours… Puis je sors de cet état de semi-somnolence. Je regarde l’heure et… HORREUR !! Il est 10:17 !!

Je saute hors du lit, vais dans la salle de bain, commence à faire couler l’eau, passe mes mains mouillées sur mon visage, et je me rends compte que la sensation sur mon visage est… anormale. Et je me sens comme encore îvre, comme avec une grosse gueule de bois…
Puis je me réveille pour de bon… Il n’est que 8h10 !

Si toute l’expérience peut faire penser à un rêve lucide, ou au mieux un voyage astral sans preuve que c’en soit un, la fin, plus intéressante, correspond à ce qu’on nomme un « faux réveil ». C’est une expérience particulièrement déroutante tant elle paraît très réelle. Ce genre de phénomène est couramment rapporté. Combien de fois avons-nous entendu un proche dire « J’ai rêvé que je me levais et que je me préparais pour aller au travail ». Ma conviction est qu’il s’agit tout bonnement d’une sortie hors du corps dans une fréquence très proche du monde physique et qu’un bon médium serait d’ailleurs capable de percevoir ce corps extériorisé de la même façon qu’il peut percevoir le corps éthérique d’un défunt.

J’ai d’ailleurs une anecdote intéressante rapportée par une autre expérienceuse : Alors qu’elle dormait, elle a entendu sa fille en bas âge l’appeler. Elle s’est précipitée dans la chambre de cette dernière mais en état de rêve. Puis elle s’est réveillée réellement, a bien entendu sa fille l’appeler depuis sa chambre et s’y est rendue physiquement.
Plus tard, elle surprit une conversation que tenait sa fille dans laquelle elle s’exclama : «Moi ce qui me fait peur, c’est quand je vois « ma maman floue » entrer dans ma chambre !».

0