0

Petit matin, la surprise (sans frayeur) est grande quand je m’ « éveille » allongé dans mon lit, me sentant glisser le long des draps, vers le bas, comme si on me tirait par les pieds ou m’enlevant comme une chaussette.

Je suis déjà presque à moitié sorti, ça résiste un peu mais une fois les 2/3 de mon corps sortis le reste glisse tout seul.
Je suis debout au pied du lit, dans le noir. Je demande la lumière… Rien! Puis je me souviens « Corps éthérique = copie du corps physique » et une amie disait avoir testé avec succès les paupières en astral. Alors sans trop réfléchir, j’ouvre ces paupières de mon corps éthérique. Je vois!
Il fait déjà jour et tout est conforme à la chambre! C’est tellement réel que j’ai le doute de n’être pas physiquement debout au pied de ce lit. Je me retourne pour en avoir le cœur net : je vois le lit, la couette par dessus, et ma tête qui dépasse au bout! C’est la 1ère fois que je vois nettement mon corps allongé. Je n’essaie pas d’en voir plus, c’est inutile.

Je me suis promis depuis quelques jours de demander de l’aide pour qu’on m’enseigne, j’en ai marre d’être perdu à chaque fois que je sors. Je me suis également promis de me protéger contre les agressions de l’astral. On m’a parlé de l’armure d’or d’El Morya, ça ne coûte rien d’essayer.

Je tends la main, et pense « Ok, montrez-moi je suis prêt ». Rapidement je sens un mouvement s’amorcer, comme si j’étais posé sur un plateau qu’on (qui est ce « on »?) déplace… Pourtant je m’attendais à voir quelqu’un arriver et me prendre la main… J’hésite un peu. Le mouvement s’arrête. Mais après tout, si ça doit se passer ainsi, « allons-y! », le mouvement reprend.

Puis je me retrouve devant un miroir, je comprends, c’est une séance d’essayage (sans la musique de Pretty Woman) ; j’ai demandé un protection vestimentaire, j’ai été exaucé.
Ma première pensée est que c’est à moi de concevoir l’armure. J’essaie… pendant que je la « conçois » le suis dans le noir, je me concentre juste sur le ressenti autour de mon corps et de ma tête en particulier… Mais en fait, avec le recul, je pense que je n’ai conçu aucune armure, ce n’était pas mon rôle à ce moment.

  • 1ère tentative : je suis à nouveau devant le miroir et j’ai bien une armure, mais elle est en cuir « Non pas celle-là! » Je me retrouve à nouveau dans le noir à tenter de concevoir cette fichue armure, c’est vraiment pas facile!
  • 2e tentative : J’ai dû avoir une pensée parasite, car pas d’armure… A la place j’ai une cape avec capuche en tissu miteux… et je suis… bossu! On dirait un mélange entre un moine cistercien et quasimodo! « Définitivement non pas celle-là non plus! »
  • 3e tentative : Enfin une armure en or, un peu légère mais bien mieux que les précédentes. Un casque léger en or, et 1 paire de boucliers étroits, fins, effilés sur chaque bras… Je ressemble un peu à un légionnaire romain mais ça fera l’affaire!

Un jeune homme avec la même armure vient vers moi, je l’accueille et lui sers la main. Je lui demande d’où il vient et son nom. Il me répond qu’il vient de Bretagne et je crois qu’il s’appelle Romain

Je connais justement un Romain qui vient de Bretagne, alors soit il ne s’appelait pas Romain et je me suis emmêlé les pinceaux avec cette histoire d’armure qui me fait ressembler à un romain ; soit en pensant à « romain » j’ai pensé à « Romain » et je me retrouve devant lui, hypothèse peu probable car en ce moment ce Romain est en Asie, donc avec le décalage il aurait déjà été debout; soit ce Romain-là est ma création, hypothèse que je retiens pour le moment.

J’ai juste le temps de lui dire que je suis à Annemasse en ce moment, et vlan me revoilà dans mon corps physique. C’est malin! J’ai dit « Annemasse », du coup j’y suis retourné!

Je ne me démonte pas, je ne bouge pas… et je ressors par le bas, assez facilement, comme précédemment. Avec du recul, j’ai plus l’impression qu’on m’y ait aidé plutôt que je sois à l’origine de ces sorties…

Je me retrouve à nouveau debout au pied du lit, je tends la main une nouvelle fois… Cette fois le voyage dure plus longtemps…

Je vois de fins tourbillons/tornades (vortex?) partout autour de moi (autour de nous?) et jusqu’au loin, une vraie tempête! Tout est en mouvement, moi y compris; guidé par « on » je slalome entre les tornades. Je les vois, mais c’est un peu flou… Alors je me concentre sur certaines zones de ma vision et me rends compte que je peux faire la mise au point, je vois mieux les détails.
Alors que je passe près d’une tornade, je pénètre à l’intérieur …

« Je vois de fins tourbillons/tornades partout autour de moi et jusqu’au loin, une vraie tempête! »

J’approche de bulles gélatineuses de couleurs bleues et roses… Là, une peur me traverse « Eh! Non! Je ne veux pas me réincarner! Je veux finir ma vie actuelle! » (C’est la 1ère pensée qui m’est venue à l’esprit). Une demi-seconde j’ai une sueur froide « Je suis mort? ». Je me concentre alors un instant sur mon corps physique (ou on me permet de ressentir mon corps un instant pour me rassurer)… Ouf… je respire encore, je le sens.
Je pénètre alors une bulle rose alors que je m’attendais à pénétrer la bleue puisque je suis un homme.

3 visions se succèdent alors :

  1. Je me vois à la 3e personne (je sais que c’est moi), je suis tout petit, devant un mur immense! Je ne sais pas si je suis enfant ou adulte… je regarde plus haut, le mur n’a pas de fin!
  2. Je vois une femme, elle tient cette fameuse bulle de gélatine rose dans les mains et elle dit « C’est une partie de mon utérus ». Ma conception du monde physique me fait croire qu’elle veut dire qu’elle s’est fait enlever l’utérus et qu’elle ne pourra plus avoir d’enfant (mais ce n’est sûrement pas ça! C’est certainement plus subtil). Je suis triste, mais je ne suis pas là; je suis elle, je suis moi, je ne sais plus…
  3. Je quitte une pièce en éteignant la télé, une grosse télé genre années 70… Nous marchons dans un couloir, nous sommes 3 : moi, un jeune homme, et une femme (la femme qui tenait la bulle rose?). Je n’arrive pas à parler, ma mâchoire est bloquée… Je me vois furtivement dans un miroir: ma mâchoire est déformée et… j’ai l’air vieux!!
    Le jeune homme me le confirme « Tu es vieux » et je réplique tant bien que mal avec ma mâchoire de grand-père « Mais elle est jeune! » en désignant la jeune femme.

Je me réveille, la mâchoire engourdie…

Sur l’instant je suis déçu de me réveiller si vite, mais après quelques secondes de réflexion je me rends compte que j’ai plus appris que lors de n’importe quelle autre sortie. Et j’ai l’impression d’avoir vécu une expérience hautement symbolique. Et force est de constater que demander de l’aide a l’air de fonctionner réellement.

Aussi, bien plus récemment j’ai fait un rêve lucide (du moins ça ne me paraissait pas être un VA) où ma grand-mère décédée me disait qu’elle m’avait regardé évoluer et elle a rajouté: « Tu es un chevalier romain ».
Une amie m’a également fait remarquer qu’il est curieux que j’ai pu voir arriver un homme identiquement vêtu étant donné que mon prénom d’origine Araméenne signifie Jumeau, et qu’en plus je suis de signe Gémeaux.
Sans doute une simple coïncidence.

0