0

Dans cette expérience, j’ai eu la possibilité d’identifier le moment exact de basculement de ma conscience entre l’état de veille normal et l’état permettant la décorporation (paralysie du sommeil?). Tout en douceur, sans forcer, cela s’est fait simplement tout seul, comme un interrupteur on/off placé dans le cerveau.

Ce matin, je me réveille comme d’habitude entre 5 et 6h, je me lève puis me recouche, veille quelques minutes, puis allongé sur le dos, je sens une sorte de switch/interrupteur dans mon cerveau, à ce moment je sens les draps s’écarter au dessus de moi, et je me sens glisser vers les pieds… O. (ma conjointe) bouge, je reviens illico.

J’attends qu’elle se lève et qu’elle quitte la chambre… puis rebelote… je tombe au sol sur le côté du lit, j’ai emmené la couette avec moi. A peine au sol j’entends une voix (et on dirait la voix de O.) « Qu’est-ce que tu as fait?! » Je me redresse et vois mon corps (mais il ressemblait à O.  ) tendre la main vers moi et répéter « Qu’est-ce que tu fais? »
Je le regarde, et je mets mon doigt sur ma bouche et je lui répète plusieurs fois « shhhhut… Tout va bien, ne t’inquiète pas » pour le calmer.
Il finit par me dire « Ne faiblis pas! » puis se tait
Je me lève, O. entre dans la chambre, je m’approche d’elle, l’effleure, et elle a un frisson. Alors je lui dis « tu me perçois? bien, tu me crois maintenant? »
Je tourne autour d’elle, l’enlace, l’embrasse et lui dit « Je vais rentrer, comme ça j’aurai une preuve ».
Retour dans le corps physique… Déception : O. n’était pas dans la chambre, cependant il m’a semblé qu’elle y soit rentrée quelques secondes plus tard pour choisir ses vêtements.

Je reste sur le dos. O. part travailler.
Quelques minutes et encore la même chose, l’impression d’avoir un interrupteur dans la tête. Je me ressens glisser…
Je suis dans la chambre, je me dirige vers la porte fermée. Avant de la traverser je me dis: « derrière il y aura le salon, et tout sera normal »
Je la traverse… et ce n’est plus le même appartement
Je visite un peu, puis aperçois un homme derrière un bureau, il me reconnait, je lui demande qui il est, mais il se contente de me dire que lui me connait et qu’il trouve que j’ai grandi
Comme il ne répondait pas du tout à mes questions, je finis par quitter la pièce et sombre dans un rêve lucide sans réel intérêt.

L’observation du passage d’un état de conscience à un autre tout en gardant la lucidité a été très intéressant du point de vue de l’étude du phénomène.
Cela m’a permis de constater que même en gardant une lucidité complète à partir de l’état de veille, l’esprit se met quand même à créer de faux scénarios alors que la conscience est complètement alerte. Ou bien ai-je peut-être perçu une autre réalité plus éthérée? Encore des questions auxquelles il est difficile de répondre.

0