Intronisation « première sortie hors du corps complète »

0

C’était en septembre 2016, j’avais découvert un auteur « Marc Auburn  » qui avait écrit un livre compulsant ses expériences. Un témoignage ne contenant aucune technique si ce n’est la technique suprême. En effet, cette lecture avait provoqué en moi un changement dans la façon de voir la sortie hors du corps. J’étais convaincu à cette époque de l’implication du corps énergétique dans la sortie et qu’il fallait adopter une posture relaxante pour détendre le corps. Le problème était l’état d’esprit général. Je n’arrivais pas à aller au-delà d’un certain point et cela vous est sûrement arrivé à vous aussi. Je parle du moment où votre corps est très engourdi et que vous sentez comme de petites vibrations faire leur apparition. Alors pourquoi cette lecture en particulier ? C’est simplement que l’auteur en parle avec désinvolture, mon esprit a banalisé le phénomène tout simplement. J’étais convaincue à 100% qu’en jouant avec ce qu’on appelle le « wake up back to bed » c’est à dire se réveiller le matin assez tôt et se rendormir une dizaine de minutes plus tard, j’allais réussir en moins d’une semaine. Cela à fonctionner et voici le récit tel que j’ai pu le rédiger une première fois après l’expérience pour garder les impressions que la mémoire peine à rétablir à certain moment.

Avant le récit, je mettrais comme une petite cartouche avec des informations pour comprendre les conditions de sorties.

1 : S.H.C (sortie hors du corps)

2 : moment de la journée, matin – soir ou après – midi

3 : pourcentage de lucidité : Je pense qu’on écrira un article sur la lucidité, Marc auburn et d’autres « expérienceurs » en donnent une bonne définition déjà. Elle va de 0%  qui équivaut à un état d’inconscience sans mémoire sans rien à 100 % qui est un état de veille propre à une personne bien dans présente dans son milieu. Il y a des variantes, une personne réveillée, mais qui nage dans la boue pourrait se situer à 80 % par exemple voir redescendre brutalement lorsqu’une personne consomme des drogues. Cette échelle est subjective et il faudra se mettre d’accord entre expérienceurs pour en établir une « officielle ». Je la trouve très utile, car elle peut virtuellement faire comprendre à une personne le degré de réveil que vous aviez au moment de l’expérience. Donc lucidité : la capacité à être présent à un instant t’ avec la capacité d’analysé, ressentir, agir et mémorisation comme dans la vie physique voir plus réel que la vie physique (c’est possible)

S.H.C – Matin – lucidité : 100%

Je m’étais réveillé le matin vers 6h pour amener ma femme à sont stage, c’était une période où j’avais plus de temps libre le matin ne travaillant qu’en début d’après – midi. Après avoir déposé ma conjointe, je suis revenu pour me recoucher avec pour idée de tenter une sortie astrale. Basiquement, j’avais pour objectifs de me poser sur le lit et de rester conscient de mes sensations.

Après une demie – heure allongée sur le lit, j’ai laissé tomber pour ce jour-là, me disant que ce n’était pas pour aujourd’hui. Je me suis donc remis en position presque assise sur le lit pour vérifier mes réseaux sociaux sur mon smartphone…

Au bout de quelques minutes, j’ai ressenti une sensation étrange que je connaissais bien. Mon corps s’engourdissait tout seul et sans préavis de se part. C’était une paralysie du sommeil qui se déclenchait alors que j’étais complètement réveillé. Je me recouche rapidement et j’ai juste le temps de doucement et péniblement tirer la couverture sur moi. Après ce moment précis, j’étais paralysé à 100% et mon corps s’est mis à vibrer très fort, comme si un moteur s’est mis en marche soudainement. Tout est dans le ressenti, car les yeux fermés, je sentais le point de vue sortir de mon corps physique et prendre de la hauteur. C’était étrange, car je ressentais vraiment cette séparation, je savais que mon corps était dans le lit, mais que ma conscience avait changé de place. Automatiquement, je me suis placé à la verticale et après quelques mètres devant moi, la vue s’est débloquée. Je voyais mon environnement d’une façon claire, il n’y avait aucune différence avec la réalité si ce n’est la couleur légèrement terne de l’environnement (surement un sou – plans éthérique) et le fait que je ne clignais pas des yeux. Je me suis dirigé vers la porte de ma chambre, au début je voulais l’ouvrir, mais ma main n’arrivais pas à saisir la poignée, je n’ai pas réfléchie et j’ai alors traversé la porte. On a une sensation indescriptible quand on traverse un objet, c’est rapide, indolore, mais on sent que de la matière traverse de la matière, c’est bizarre.

Le salon était tel que dans la réalité, et je voyais même mon chat miauler dans ma direction et courir avec ce grognement distinctif quand on joue avec lui. Je me déplaçais en glissant, je contrôlais à peu près la vitesse et j’avais décidé d’aller dans le couloir de l’immeuble. Sans lumière, celui – ci baignait dans l’obscurité normalement. Mais dans mon cas je le voyais clairement, je voyais dans le noir sans problème. J’étais un peu las de me promener dans la réalité physique et puis je me disais que c’était peut-être la seule expérience que j’aurai. Je me suis dit : « je veux rencontrer d’autres personnes ici ou dans une autre dimension » le changement d’environnement était brutal, comme un voile noir qui vous entoure pour se découvrir ailleurs. Je me suis téléporté dans un espace obscur flottant au milieu de plusieurs boules de lumière. Je ne sais pas ce que c’était, et malgré mes suppositions je ne pourrai pas dire ce que c’est exactement. J’avais l’intuition que c’était des consciences, mais pourquoi ici et comme ça, je ne sais pas ? J’ai décidé d’arrêter l’expérience, car j’avais peut-être peur de m’être retrouvé dans un lieu qu’il ne fallait pas. J’ai pensé à mon corps et me suis téléporté directement. Le réveil dans le corps physique fût immédiat et j’avais en mémoire tous les événements. J’étais heureux et une sensation étrange m’envahissait. J’avais la confirmation de l’existence de ces phénomènes. La mort n’était qu’un passage, ma conscience irait là où je la guiderai, c’était rassurant et cela m’a poussé petit à petit à considérer les choses de la vie d’une façon différente

0
« »

© 2017 Explorateur Astral. Theme by Anders Norén.

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
Google+
http://explorateurastral.fr/voyage-aux-confins-du-confluant-cosmique/
Twitter